Meet up des Leaders sénégalais de BSF Campus !

Tenu au Goethe Institut le jeudi 8 octobre 2015, le meet up BSF Campus fut avant tout un moment de retrouvailles entre les jeunes leaders après le premier atelier de juin et la visite de la « bédéthèque » du quartier Karack à Dakar en septembre.

Dans un style très décontracté et enthousiaste, les discussions ont démarré après l’introduction faite par Bouya Fall, Responsable du centre de documentation de l’Institut, qui a présenté les activités de la bibliothèque ainsi qu’un projet de l’institut sur la promotion de la lecture au Sénégal. L’ordre du jour de la rencontre a tourné autour des projets des jeunes leaders, du prochain atelier qui arrive bientôt, des kombooks – les nanos serveurs qui donneront accès au cours en offline – et de la plateforme de formation en ligne. Le débat a été enrichi par des échanges sur l’importance de l’identité numérique.

Grâce à sa simplicité et facilité d’utilisation, les jeunes leaders ont bien aimé le design de la plateforme de formation ainsi que les petites vidéos sous forme de dessins animés.

Le prochain atelier du programme Jeunes Leaders se tiendra du 7 au 12 novembre 2015 sur le thème : « Innovation Lean, de l’idée à l’action », et coïncide avec la Foire Internationale du Livre et du Matériel Didactique de Dakar (FILDAK).Une belle opportunité pour les leaders qui pourront présenter leurs projets aux décideurs présents. Il y aura également des moments de discussion et d’échange sur des thématiques en rapport avec le monde des livres et des bibliothèques.

Depuis les premiers ateliers en juin dernier, chaque leader afait un pas, soit en allant rencontrer des acteurs ou bénéficiaires du projet, soit en commençant la réalisation. C’est le cas avec Fatou Kiné Diop qui a déjà démarré son site web ! Des conseils et orientations ont été donné par Antonin Benoît Diouf, Point Focal du programme BSF Campus au Sénégal à l’endroit de certains leaders afin d’améliorer des parties de leur travail.

Parlant de conseil et d’orientation, M. Diouf a profité du meet up pour inciter les leaders à se créer une identité numérique qui aujourd’hui est nécessaire pour se faire connaître et collecter, partager des informations. Au moment où on parle de E-réputation, de Personal branding, il semble impossible pour un leader de se frayer un chemin numérique s’il ne prend pas en compte ces concepts.